Le bricolage, un gros marché qui reprend des couleurs

 

Le marché du bricolage joue aux montagnes russes depuis 2020. C’est un gros marché qui historiquement évoluait comme le marché immobilier : quand les Français achètent des maisons ou des appartements, ils font des travaux. Depuis 2022 il était en baisse, mais ô surprise, en septembre, les ventes sont reparties à la hausse.

Le marché du bricolage repart à la hausse avec une croissance en valeur de 4%

En 2020, on a changé de monde. Dans un premier temps, comme l’ensemble du commerce, le bricolage a souffert du confinement. Les ventes ont ensuite explosé : les Français ont moins déménagé et passé plus de temps chez eux, retapant leur intérieur ou investissant dans des terrasses. Le marché a été très porteur aussi en 2021. Début 2022, le marché était en hausse de presque 20% par rapport à 2019. Mais en 2022, la demande a reculé. Depuis septembre, c’est la surprise, les ventes repartent à la hausse.

Le marché du bricolage a un côté très cyclique. Au début de l’année, les ventes reculaient parce qu’on avait un effet de base, on se comparaît à une année 2021 très élevée et on a vu apparaître les tensions sur le front de l’inflation. Cela a touché le bois, les articles en métal, en plastique. Le coût des petits travaux a grimpé en flèche et comme les Français avaient peur pour leur porte-monnaie, ils ont fait des économies. En conséquence, sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du bricolage était en recul de 6,5% en volume et de plus de 2% en valeur. Mais depuis septembre, le marché s’est retourné et repart à la hausse avec une croissance en valeur de 4%.

Les Français investissent pour mieux isoler leur domicile à l’approche de l’hiver

Comment expliquer ce retour de la croissance ? Le bricolage ce n’est pas qu’une dépense, il peut aussi être un investissement. Et en cette période de flambée des prix de l’énergie, les ménages ont profité de septembre pour investir dans l’isolation de leur maison. Sur certains produits comme la laine de verre, les joints pour fenêtres, les thermostats, les radiateurs, on constate même des hausses des ventes à plus de 20%. Pour faire des économies, les Français n’achètent pas que des pulls. Et le marché du bricolage qui dépasse les 34 milliards d’euros est très concurrentiel. Entre Leroy Merlin, Castorama, Bricorama et les autres, il y a une vraie guerre des promos. Chacun a lancé des offres spéciales avec des prix bloqués pour lutter contre la vague de froid qui arrive. Et vous le savez, il n’y a pas mieux que la concurrence pour réveiller un marché.

Source: Le bricolage, un gros marché qui reprend des couleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *