Les sociétés castraises Cornus, Amen et Garrigues se mettent au vert

Les patrons des entreprises castraises Amen, Cornus et Garrigues ont décidé de sedoter d'une flotte de véhicules utilitaires 100% électriques.

Les gérants des entreprises Amen (chaudronnerie, tuyauterie, inox…), Cornus (chauffage, plomberie, sanitaire, climatisation…) et Garrigues (électricité) se mettent au vert. Pierre Serres et Ludovic Allabert ont en effet décidé de passer une partie de leur flotte de véhicules professionnels à l'électrique. Leur premier utilitaire 100 % électrique, un Peugeot Partner, a été livré vendredi par la concession Maurel. Mais d'autres vont petit à petit remplacer les autres véhicules thermiques. «On revendique être les premiers dans notre secteur d'activité sur la région à commencer à créer une flotte 100 % électrique», explique Pierre Serres. Ces véhicules serviront à leurs employés pour des petits trajets. «On opère une bonne partie de nos activités sur un rayon assez court qui correspond à la capacité de véhicules électriques», poursuit le patron qui veut apporter sa contribution à la protection de «notre planète». D'autant que leur entreprise Garrigues est agréée pour poser des bornes de recharge. «On en a déjà installé chez quelques concessionnaires alors autant aller jusqu'au bout et véhiculer cette image», ajoute Ludovic Allabert. La holding dispose aujourd'hui d'une quarantaine de véhicules. L'objectif est d'en remplacer au moins 15 % par de l'électrique. «Cela a un intérêt écologique mais aussi économique», explique Pierres Serres. À la fois en termes de consommation d'essence mais aussi pour décrocher des marchés publics. Puisque lors des appels d'offres, la note environnementale des entreprises qui candidatent rentre en compte dans le choix des décideurs. Et les gérants sont déjà entrés de plain-pied dans cette démarche avec l'installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de leurs locaux de la zone de Mélou où sont regroupées leurs sociétés. «On va aussi équiper tous nos locaux, bureaux et ateliers, avec un système d'éclairage à leds», affirme Ludovic Allabert.

Et les gérants ont également fait appel à la société castraise Conseils Services Environnement (CSE) pour la collecte et le recyclage de leurs déchets de bureaux : papiers, cartons, gobelets eau et café, ampoules, piles mais aussi des cigarettes. Car la société Amen est le fabricant exclusif des cendriers pour CSE qui collecte et recycle les mégots de cigarettes (voir encadré). Donc forcément, ces cendriers sont aussi présents dans les locaux des entreprises de Pierre Serres et Ludovic Allabert qui misent sur la protection de l'environnement. Ils proposent d'ailleurs une semaine commerciale sur les économies d'énergie dans leurs locaux du 15 au 19 octobre.

Amen fabrique et utilise les cendriers pour recycler les mégots

La ville de Castres a été la première collectivité à adhérer au dispositif MéGO ! de la société castraise Conseils Services Environnement en implantant les premiers cendriers récupérateurs de mégots pour les recycler tout en cultivant la fibre locale puisqu'ils ont été conçus et fabriqués par l'entreprise de chaudronnerie Georges Amen à Castres. Des cendriers avec le blason de la ville gravé dessus. Depuis, le dispositif MeGo ! a séduit de nombreuses autres villes ou entreprises en France. Et la société Amen continue de fabriquer des cendriers personnalisés en fonction des commandes. Pour Perpignan, ils ressemblent à des cigarettes. «On développe régulièrement de nouveaux modèles, explique Pierre Serres. On vient même d'en fabriquer en bois».