Damas, la bureaucratie de la mort

Professeur de dessin dans une université syrienne Najah Albukai, 49 ans, n'était ni jihadiste ni membre de la rébellion. Dénoncé pour avoir participé à quelques manifestations, il a passé au total, entre 2012 et 2014 un an emprisonné à Damas au «centre .

En savoir plus sur :