Artisanat : l’excellence du premier employeur de France

C’est cette excellence, dans un monde en pleine mutation, que RMC et Nissan ont choisi de mettre à l’honneur avec le concours des Meilleurs Artisans de France. Après la phase d’inscription, le 11 juin dernier, les 49 finalistes se sont retrouvés à Paris pour le Grand Briefing Général. Les artisans sélectionnés ont reçu le descriptif technique de l’épreuve finale prévue pour février 2019, face au jury présidé par Éric Brunet, journaliste et animateur de "Radio Brunet" sur RMC.

Alors, même si la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille pour tous ces artisans, les choix opérés pour leur avenir sont clairs, ambitieux, audacieux et innovants. On le constate par exemple chez Christophe Lebuy, dirigeant du groupe de plomberie HERA à Lyon. Pour optimiser les déplacements professionnels de ses collaborateurs, il a fait le choix de remplacer sa flotte de véhicules par des utilitaires électriques E-NV200, aménagés sur mesure, capables de se garer en sous-sol, le tout pour un coût de fonctionnement de 3 euros par jour, pour 100 à 140 km parcourus. L’excellence passe donc aussi par le choix des bons outils.

Aujourd’hui les artisans doivent répondre aux attentes de leurs clients en matière de qualité de travail, de respect des délais, de transparence totale et de traçabilité des produits. Pour répondre à ces nouvelles exigences légitimes, ces professionnels ont déployé de nouvelles solutions numériques. L’artisanat 3.0 est né : ces petites entreprises qui n’emploient pas plus de 10 personnes peuvent grandir sereinement. La France est le seul pays d’Europe à proposer une définition précise de l’artisanat. Ce secteur compte aujourd’hui pas moins de 250 métiers différents, ce qui lui permet sans difficulté de rester le premier employeur de talents non délocalisables en France.

Les défis actuels consistent à attirer davantage de jeunes vers les métiers artisanaux, à innover en matière environnementale, ou encore à développer des produits écologiques. Demain, avec la démocratisation de l’impression 3D, d’autres activités de proximité verront le jour. L’excellence sera toujours de rigueur, les artisans l’ont bien compris. "Avec ce concours, je m’engage à mettre en valeur ce vivier de talents !" souligne Éric Brunet.